Skip to main content

Les ambassadeurs Le CP a du cœur

​​​​​​​​Alexa Castillo​

Alors que Cindy Castillo en était à son septième mois de sa deuxième grossesse, elle et son conjoint, Jorge, ont reçu une nouvelle dévastatrice : une anomalie cardiaque du bébé a été détectée pendant une échographie de routine. « Nous étions terrifiés », se souvient Cindy. « Nous avions tant de questions en tête. Qu’est-ce que cela signifiait pour notre petite fille? Pourra-t-elle grandir et avoir une vie normale? Survivrait-elle? » 

La famille a été référée à l’Alberta Children’s Hospital où les médecins leur ont déclaré que leur fille allait naître avec une sténose aortique sévère, une anomalie cardiaque qui mettrait sa vie en danger à cause du mauvais fonctionnement de la valve aortique vers le ventricule gauche. L’équipe de cardiologie pédiatrique s’est immédiatement affairée à planifier les interventions nécessaires à la survie du bébé. 

Maintenant âgée de 8 ans, Alexa sait que son cœur est spécial et qu’il fonctionne « seulement à moitié ». Elle a déjà subi plusieurs opérations à cœur ouvert et devra être suivie toute sa vie par des spécialistes des problèmes cardiovasculaires. C’est une jeune fille déterminée, heureuse, qui adore jouer du piano, faire des vidéos amusantes d’elle-même et pratiquer le soccer. Elle est d’ailleurs l’une des plus rapides de son équipe. 

« Nous sommes grandement reconnaissants du diagnostic précoce de cette anomalie. De nombreux enfants recevant un diagnostic d’anomalies cardiovasculaires congénitales connaissent de faibles espoirs de guérison », exprime Cindy. « Je souhaite qu’Alexa puisse vivre longtemps et que les avancées en recherche et en technologie permettent à davantage d’enfants de grandir en santé. »

Lorie Kane, légende du golf

Lorie Kane, professionnelle du Circuit de la LPGA, a triomphé sur le parcours, a représenté le Canada et s’est forgé une réputation de chef de file. Dans son rôle d’ambassadrice du CP, elle incarne notre soutien continu au golf féminin par le truchement de l’Omnium féminin Canadien Pacifique et donne de la valeur à notre programme Le CP a du cœur, qui collecte des fonds pour la santé cardiovasculaire et sensibilise les gens à cette cause.

Au cours de sa carrière, elle a remporté quatre victoires sur le circuit de la LPGA, s’est classée à 99 reprises parmi les 10 meilleures joueuses sur le circuit de la LPGA et a cumulé près 7 millions de dollars en gains. Elle a représenté le Canada à l’échelle internationale, notamment lors des Jeux du Commonwealth, au sein d’Équipe Canada des Championnats mondiaux amateurs et lors des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto.​

Intronisation en 2016 au Temple canadien de la renommée du golf

​Événement présenté par Golf Canada en vue de célébrer et d’honorer les personnes ayant le plus contribué au développement et au succès du golf au Canada.

Récipiendaire du prix Heather Farr ​

Ce prix est décerné à la golfeuse du circuit de la LPGA qui fait preuve de détermination, de persévérance et d’esprit sportif par le travail, le dévouement et l’amour du sport.

Prix William et Mousie Powell

Ce prix est remis à la golfeuse de la LPGA dont la conduite et le comportement personnifient le mieux l’esprit, les idées et les valeurs de la LPGA.

Ce prix est remis à la golfeuse de la LPGA dont la conduite et le comportement personnifient le mieux l’esprit, les idées et les valeurs de la LPGA.

Il s’agit de la deuxième distinction honorifique la plus importante dans l’ordre de préséance des ordres, décorations et médailles du Canada.​

 REGARDEZ LA VIDÉO​​​

Samantha Armstrong

À sa naissance, Samantha Armstrong a souffert de façon imprévue de détresse respiratoire. Au cours de la journée, les médecins ont découvert chez elle une rare anomalie cardiovasculaire congénitale, appelée maladie d’Ebstein, qui empêche le ventricule droit de pomper efficacement le sang vers les poumons. Au départ, Sam devait subir une chirurgie peu de temps après avoir reçu son diagnostic. 

Cependant, six jours plus tard, on annonçait à la famille que l’état de son cœur s’était stabilisé et qu’elle n’avait pas besoin de subir de chirurgie d’urgence. Ses parents, Deborah et Richard, ont finalement pu amener leur premier enfant avec eux à la maison. 

Après neuf ans et d’innombrables examens au BC Children’s Hospital, Samantha commençait à ralentir. « Elle n’était pas en mesure de monter les escaliers ou de courir », se souvient Deborah. 

En mai 2008, Samantha a subi une opération à cœur ouvert afin de corriger l’anomalie avec laquelle elle composait depuis si longtemps. 

« L’une des choses qui l’effrayaient, c’était la douleur, déclare Deborah. Les infirmières l’ont aidée à se sentir le mieux possible. » 

De plus, les membres de la famille et de la collectivité de Sam lui ont été d’un grand soutien. Alors que la famille se préparait à quitter le domicile tôt en matinée pour se rendre à l’hôpital pour enfants, elle a vu que le trottoir était couvert de dessins évoquant ce message : « Sammy, nous t’aimons ». Les amis de la famille s’étaient affairés jusqu’à tard la veille pour laisser ce message rempli d’espoir. À l’arrivée de la famille Armstrong dans l’aire d’attente de l’hôpital, plus de 30 membres de la famille, venant de près et de loin, l’attendaient pour transmettre à Sam leurs bons vœux. 

La chirurgie et la guérison de Sam ont été un succès, et elle a pu, après un certain temps, reprendre ses activités physiques. 

Cependant, deux ans après la chirurgie, l’expérience de Sam allait prendre un tournant imprévu : elle s’est retrouvée aux prises avec un trouble de stress post-traumatique. Avec des techniques de gestion de détresse indiquées par des conseillers, elle est parvenue à surmonter ce trouble. « Elle souhaite maintenant étudier en médecine, affirme Deborah. Elle aimerait se spécialiser en cardiologie ou en psychiatrie. » 

Sam voit maintenant son expérience de façon positive. Deborah indique que Sam se sent maintenant à l’aise de parler de sa chirurgie et souhaite faire part de son expérience afin d’aider les autres. 

L’évolution personnelle de Samantha, allant du bébé à l’état précaire à celui d’une adolescente empathique et active, a fait d’elle une excellente candidate comme championne du programme Le CP a du cœur de l’an dernier. ​

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Ian Millar 

​​Ian Millar est un célèbre cavalier d’obstacle international. Membre de l’Équipe équestre canadienne durant plus de 40 ans, Ian a représenté le Canada à 15 finales de la Coupe du monde et à toutes les compétitions de la Coupe des nations depuis son entrée au sein de l’équipe. Il a revêtu le veston rouge pour le Canada lors de six championnats du monde. En 1988 et 1989, Ian et son légendaire partenaire, Big Ben, sont devenus la première équipe cavalier-cheval à remporter deux finales consécutives de la Coupe du monde. Ian a aussi un palmarès national exceptionnel puisqu’il a été sacré champion canadien à 10 reprises. Autre fait historique, la dernière fois qu’il a remporté le titre, en 2007, il était en compétition contre son fils Jonathon, qui a pris la deuxième place. 

Ian est surtout reconnu pour sa fiche olympique sans précédent. Il a gagné sa première médaille olympique en 2008 à l’âge de 61 ans, devenant le cavalier d’obstacle le plus âgé à monter sur le podium des Jeux olympiques. Aux Jeux de Londres, en 2012, il a établi un autre record mondial pour son nombre de participations aux Olympiques (10 en tout), ayant pris part à plus de Jeux olympiques que tout autre Canadien, toutes disciplines confondues. Le parcours olympique de Ian est impressionnant par sa durée, mais le nombre de médailles qu’il a récoltées aux Jeux panaméricains l’est tout autant puisqu’il a remporté neuf médailles en neuf participations à ces jeux, plus que tout autre cavalier d’obstacle. 

En septembre 2014, Ian a terminé premier au CP International Grand Prix à Spruce Meadows, dans le cadre du tournoi des Maîtres. 

Ian a reçu l’Ordre du Canada en 1986, a été nommé Athlète de l’année en Ontario en 1989 et a obtenu un doctorat honorifique de l’Université de Guelph en 2005. Avec son fidèle compagnon Big Ben, il a été admis au Panthéon des sports canadiens en 1996. Une statue de Big Ben et de Ian Millar se dresse d’ailleurs aux abords du parc Big Ben dans la ville de résidence du champion, Perth, en Ontario. Ian travaille aujourd’hui aux côtés de son fils Jonathon et de sa fille Amy à la ferme Millar Brooke dans la petite ville de Perth. 

Ian est un symbole d’excellence, de passion et de précision et, depuis 2014, il est porte-parole du programme communautaire Le CP a du cœur. ​

REGARDEZ LA VIDÉO​


​​