Skip to main content

Initiative de protection des ours

​Le CP et Parcs Canada ont créé un fonds de recherche de 1 million de dollars pour appuyer des études visant à faire la lumière sur les causes fondamentales des collisions ours-trains et pour essayer de nouvelles façons de réduire la mortalité des grizzlis sur les voies ferrées dans les parcs nationaux Banff et Yoho.

En octobre 2010, le CP et Parcs Canada ont annoncé un plan d'action conjoint assorti d'un fonds de recherche de 1 million de dollars qui est géré de concert avec Parcs Canada.

Nous poursuivons nos investissements stratégiques pour financer la recherche sur les causes fondamentales des collisions ours-trains afin d'établir les mesures que le CP peut adopter pour contribuer à limiter au minimum les interactions ours-trains. Les travaux actuels des équipes de chercheurs portent sur l'élaboration et la mise à l'essai de nouvelles approches qui permettront de diminuer le taux de mortalité des grizzlis sur les voies ferrées qui traversent les parcs nationaux Banff et Yoho.

Cette étude est appuyée par des investissements opérationnels du CP et de Parcs Canada ainsi que, dans la plus grande mesure du possible, par les ressources de tierces parties qui souhaitent collaborer à cette importante initiative.

Quatre stratégies ciblées pour réduire les collisions ours-trains

  1. Mieux comprendre les causes fondamentales du décès des grizzlis sur les voies ferrées par des recherches, de la surveillance et des analyses
  2. Réduire la présence de nourriture attrayante sur les voies ferrées ou à proximité
  3. Mettre en place des stratégies de gestion de la végétation pour régler les problèmes de végétation qui influent sur la mortalité des grizzlis
  4. Concevoir et mettre à l'essai des mesures relatives à l'infrastructure qui assureront la réduction durable et à long terme du nombre de décès de grizzlis sur les voies ferrées

Récipiendaires de subventions de recherche

Des subventions de recherche ont été versées notamment à des experts reconnus mondialement dans les domaines de la biologie de conservation, du comportement animal, de la recherche sur les transports et de la biologie des ours, qui travaillent sous la direction de la Dre Colleen Cassady St. Clair, en collaboration avec le Dr Scott Nielsen et le Dr Tony Clevenger.

Colleen Cassady St. Clair est professeure de sciences biologiques à l'Université de l'Alberta, où elle enseigne l'écologie, le comportement et la conservation. Avec ses étudiants de cycles supérieurs, elle étudie les déplacements des animaux et les conflits humains-animaux sauvages dans les paysages modifiés par l'activité et l'infrastructure humaines. Ses projets actuels portent sur le conditionnement de la personnalité et le déconditionnement des wapitis, les coyotes vivant en milieu urbain à Edmonton, les corridors fauniques dans les montagnes du sud de l'Inde ainsi que sur la surveillance et la protection des oiseaux dans les zones d'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta.

Scott Nielsen est professeur adjoint au département des ressources renouvelables de l'Université de l'Alberta, où il enseigne la biologie et la planification de la conservation. Dans ses travaux de laboratoire, il s'attache principalement à comprendre et à prédire la répartition de la population de grizzlis ainsi que la disponibilité des ressources alimentaires, afin de mieux orienter la planification de l'utilisation du territoire et les efforts de rétablissement. C'est dans cette optique qu'il a entrepris des projets axés sur la modélisation de la bioénergétique individuelle, la surveillance des tendances démographiques, l'acceptabilité sociale des ours, les sources d'alimentation, l'ingénierie des écosystèmes et les pratiques forestières.

Tony Clevenger est biologiste en recherche sur la faune au Western Transportation Institute de l'Université de l'État du Montana et professeur auxiliaire à l'Université de Calgary. Depuis 15 ans, il concentre ses recherches sur l'élaboration de solutions scientifiques au problème croissant de l'expansion des réseaux routiers ainsi que sur la conservation des paysages et des populations animales.