Skip to main content

Analystes

​​​​​Ces indicateurs ne sont qu’une faible partie des mesures de rendement des activités ferroviaires. Pris séparément, ils peuvent être source de confusion et les lecteurs ne doivent donc pas s’y fier uniquement pour évaluer le rendement global du CP, notamment dans le domaine financier.

Au T2 de 2014, le CP a apporté deux modifications à la présentation de son état des résultats.

1. Nouvelle répartition des revenus
Afin que les investisseurs puissent mieux voir les inducteurs de revenus du CP, nous avons redivisé nos secteurs d'activités :

  • ​Les céréales sont maintenant réparties par pays, c'est-à-dire Canada et États-Unis.
  • Les engrais et le soufre ont été divisés en trois catégories, soit la potasse, les engrais et le soufre.
  • Les produits industriels ont été subdivisés en pétrole brut, produits chimiques, plastiques, métaux, minéraux et produits de consommation.
  • Le trafic intermodal est désormais scindé en trafic intermodal en régime intérieur et trafic intermodal interna​tional.
  • Le charbon, les produits forestiers et les produits automobiles n'ont pas été modifiés.

​2. Reclassement des dépenses
Les montants facturés aux tiers pour le recouvrement des coûts engagés pour les services de réparation et d'entretien des wagons ont été reclassés du poste « Services achetés et autres » aux postes « Rémunération et charges sociales » et « Matières » afin d'apparier les montants facturés avec les coûts engagés au nom des tiers. Les charges d'exploitation totales ne sont pas touchées par ce reclassement.


Vous pouvez télécharger une feuille de calcul qui montre les répercussions de ces modifications sur nos résultats antérieurs en cliquant ici. ​

Le CP transmet chaque semaine un rapport complet sur ses envois par wagon à l'Association of American Railroads (AAR). Les liens ci-dessous mènent aux données fournies à l'AAR ainsi qu'aux mêmes données répertoriées selon les secteurs d'activités et les catégories utilisés par le CP pour présenter ses résultats financiers. P>

Envois hebdomadaires par wagon (selon le rapport présenté à l’AAR)

Envois hebdomadaires par wagon et T MC (par secteur d'activités)

​2017
2017

Le 1er septembre 2013, le CP a modifié ses définitions des termes « Durée de séjour en terminal » et « Vitesse des trains » afin qu'elles reflètent mieux les changements opérationnels et le rendement. En raison de ces modifications, les indicateurs de rendement du CP ne pourront être comparés d'emblée avec les indicateurs des autres chemins de fer de classe 1 et ne seront plus affichés sur le site Web de l'AAR. Les indicateurs de rendement clés seront affichés chaque semaine sur le site Web du CP.

Indicateurs de rendement

Historique de 53 semaines

Les définitions suivantes sont utilisées au CP :

Vitesse des trains

La vitesse des trains permet de mesurer le mouvement du transport de ligne d'un point d'origine à un point d'arrivée. La vitesse moyenne est calculée en divisant le nombre de trains-milles par la somme des heures d'exploitation, en excluant les trains en triage, les trains locaux, les trains de passagers et les trains d'entretien de la voie. La vitesse moyenne des trains à l'échelle du réseau est donnée pour les types de trains suivants :

  • Trains intermodaux
  • Trains réguliers
  • Wagons multiniveaux
  • Trains-blocs de charbon
  • Trains-blocs céréaliers
  • Tous les trains

Durée de séjour en terminal (heures)

La durée de séjour en terminal est le temps moyen, en heures, qu'un wagon passe dans les limites d'un terminal. Le calcul de la durée de séjour commence lorsque le client libère le wagon, lorsque le wagon est rapatrié en service d'échange ou qu'il arrive à bord d'un train et se termine lorsque le wagon est placé (mis à disposition ou mis en attente), livré, offert en service d'échange ou quitte à bord d'un train. La durée de séjour en terminal exclut les wagons stockés, avariés ainsi que les wagons utilisés pour l'entretien des voies.

Wagons en service

Moyenne du nombre hebdomadaire de wagons en service (évaluation quotidienne) selon les différents types, répartie par réseau et utilisation (étranger ou privé). Les wagons en service ne comprennent pas les wagons garés pour entretien, les wagons lourdement avariés, les véhicules d'entretien de la voie, les wagons étrangers et appartenant à TTX à récupérer, ni les wagons de particuliers utilisés sur des voies privées.

Les wagons d'entreprise appartiennent (selon le registre des désignations MARK) ou sont loués (selon le champ locataire du registre du matériel UMLER) au chemin de fer qui fait la déclaration.

Les wagons étrangers comprennent tous les wagons marqués ou loués par le chemin de fer qui fait la déclaration. Il n'en est pas propriétaire. Les wagons de particuliers sont tous les wagons définis par les codes de propriété UMLER B, C, M et F.

Le type de wagon est désigné par la première lettre du code de l'AAR, soit:

  • Couvert -> A, B, R
  • Trémie couvert -> C
  • Tombereau -> E, G
  • Intermodal -> P, Q, S
  • Citerne -> T
  • Trémie découvert -> H, J, K
  • Autre -> F, L, M

et par propriétaire de wagon :

  • Wagon réseau : appartient au réseau ferroviaire sur lequel il se trouve 
  • Wagon étranger : appartient à un réseau ferroviaire autre que celui sur lequel il se trouve
  • Wagon privé : appartient à un propriétaire autre qu'un réseau ferroviaire (p. ex., sa marque de wagon se termine par un « X ») et n'est pas loué à un réseau ferroviaire
​​